Les espèces animales disparues

Publié par Noxdeguerne

Récemment, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l'UICN, a annoncé l'extinction du Rhinocéros noir d’Afrique de l’Ouest. Victoire!!! Encore une espèce en moins sur cette planète! Encore un effort, et on sera enfin tranquille entre nous, entre individus civilisés qui portent des fringues et qui paient leurs impôts. Mais des espèces animales qui ont raté leur sortie de piste, il y en a eu d'autres, souvent parce que leurs relations avec leurs voisins humains n'étaient pas parties sur les bons rails. Petit florilège des espèces qu'on aurait pu épargner si on avait fait un peu gaffe.

 

LE DODO

 

Cet oiseau n'avait pas les bonne cartes pour survivre sur la même planète que les humains : incapable de voler, la bestiole n'avait pas développé de peur de ses prédateurs et se laissait prendre comme la première poule venue. Son seul atout était certainement le mauvais goût de sa viande. Les porcs, les chiens, les rats et les macaques introduits par l'homme sur l'île Maurice ont été moins regardants et se sont largement servis dans les nids. Le dodo n'était pas taillé pour notre monde cruel.

 

 

LE MOA

 

Cet oiseau de près de 3 mètres, incapable de voler, n'aura pas tenu 3 siècles à la présence des Maoris en Nouvelle Zélande. Les nouveaux venus découvrent le gel hivernal et se rabattent sur les œufs de moa. Mais c'est que ça bouffe un Maori... Par contre, une femelle moa, ça pond un œuf par an. Et il faut sept ans à une femelle pour être en âge de procréer. Les mathématiques étaient contre les moa, et si les All-Blacks ont des joueurs aussi costauds depuis des générations, c'est un peu grâce à eux.

 

LE TIGRE DE BALI

 

Déjà, habiter sur une île, c'est pas bien marrant pour prospérer, mais quand en plus on doit partager cet espace restreint avec une peuplade humaine qui base tout son folklore sur les manières originales de casser du tigre, ça devient compliqué. Quand les colons néerlandais ont débarqué, la chasse est montée en grade technologiquement, ce qui a été fatal au tigres du coin. Le Parc Naturel de Bali Barat a bien été monté en 1947, mais apparemment le dernier tigre a été descendu dix ans avant. Pas de bol

 

L OTARIE DU JAPON

 

On savait que les Japonais avaient une fâcheuse tendance à la déforestation pour fabriquer des baguettes, mais ils ont fait plus fort : le Zalophus japonicus a disparu de la surface de la Terre dans les années 1950, victime de la chasse, notamment parce que les poils de ses moustaches étaient utilisés comme cure-pipe. Quand on vous dit que le tabac tue...

 

LE LION DU CAP

 

Chassé par les Boers en Afrique du Sud, l'espèce se serait éteinte en 1865. Mais pourquoi chasser le Lion? Il se trouve que les locaux raffolaient de la crinière de l'animal, mais on n'a aucune idée de ce qu'ils pouvaient bien foutre d'une crinière de Lion. En tout cas, ils ont tellement disparu que certains affirment même que le Lion du Cap n'a jamais existé. C'est ce qu'on appelle une extinction réussie.

 

 

Les Nesophontidae

 

Ce mammifère insectivore n'avait rien demandé à personne et vivait tranquillement à Cuba et dans les îles du coin en gobant des mouches. Mais quand les Espagnols ont débarqué avec leurs gros bateaux au début du XVIème siècle, quelques rats étaient du voyage et ont exterminé cette espèce. Quand on pense qu'on aurait évité ce génocide si on avait fait un peu de ménage dans les cales du bateau, c'est rageant.

 

LE LION EUROPEEN

 

Oui, il y a eu des lions dans nos contrées, en tout cas près de la Méditerrannée. L'espèce s'est éteinte autour de l'année 100 de notre ère, en raison d'une utilisation abusive dans les cirques romains, pour dévorer des Chrétiens ou se chicorer avec des chiens redevenu sauvage. Il faut comprendre, on parle d'une époque où il n'y avait pas la télé, pas de foot...

 

LE GRIZZLI MEXICAIN

 

Pas facile de composer avec les Mexicains quand ils sont en colère. Les fermiers locaux ont tout mis en œuvre pour protéger leurs potagers : piège, fusillade ou poison, on ne dénombre en 1960 que 30 représentants de l'espèce. C'est encore trop pour des paysans copieusement armés, la chasse continue en dépit de la protection de l'espèce, 4 ans plus tard l'espèce est éteinte. L'efficacité mexicaine.

 

LE BOA FOUISSEUR DE L ILE RONDE

 

Par définition, ce serpent passe son temps à s'enfoncer dans le sol. Du coup, on n'en a pas vu depuis 1975. On a donc décidé que l'espèce était éteinte. On aime pas trop les planqués à l'UICN.

 

LA TORTUE DE BOUE DES SEYCHELLES

 

On parle là d'une tortue, normale, avec sa maison sur le dos, qui s'est éteinte en raison de "la perte de son habitat"... Comment une tortue peut elle avoir des difficultés de logement? Encore un mystère de la Nature.