Quand le cri prend vie

Publié le par Noxdeguerne

Le tableau le plus connu du peintre norvégien Edvard Munch, Le Cri, prend vie dans ce court métrage d’animation. Avec en fond sonore du Pink Floyd.


" Je me promenais sur un sentier avec deux amis

le soleil se couchait

tout d’un coup le ciel devint rouge sang

je m’arrêtai, fatigué, et m’appuyai sur une clôture

il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville

mes amis continuèrent, et je restai là, tremblant d’anxiété

je sentis un cri infini traverser la nature."


C’est en ces mots que le norvégien Edvard Munch décrivit dans son journal intime, en 1892, les origines de son œuvre la plus célèbre, Le Cri. Symbole de l’homme confronté à ses peurs les plus profondes, celles de la vie et de la mort, le tableau marquera des générations d’artistes. Jusqu’à la Roumanie du XXIème siècle.

Sebastian Cosor, réalisateur et créateur d’effets spéciaux pour le studio SafeFrame, a tenté de retranscrire les origines de ce fameux cri dans un court métrage d’animation sorti en 2010, disponible en ligne depuis quelques jours et repéré par Télérama.


En plus de l’esthétique particulièrement proche de la peinture originelle, le Roumain ajoute en bande-son “The Great Gig In The Sky”, chanson de Pink Floyd qui colle franchement bien au personnage en pleine crise d’angoisse.

 

 

Publié dans Sur la toile

Commenter cet article